ÉDITIONS
DES VANNEAUX

Retour à l'accueil

 

 

 

 

 

 

 

Dossiers de presse


Albert Strickler
par Lucien Naegelen, journaliste à L'ALSACE,
4 mai 2009

Lambert Schlechter, par Franck WILHELM
(à clavier ouvert)

Lambert Schlechter et Pierre Garnier, par Richard BLIN
(Matricule des anges 101)

Les éditions des vanneaux, par Jacmo
(Décharge 141)

Lambert Schlechter, par Jacmo
(Décharge 141)


Lambert Schlechter : LA ROBE DE NUDITE

Lambert Schlechter a bien raison d'écrire que la pornographie et la casuistique cléricale sont deux registres jumeaux de la saloperie. Pour dire le sexe, il faudrait inventer une autre langue et une autre pudeur. C'est le cas de Schlechter, dans la plupart de ses livres, où s'invente une poétique en prise sur les glandes. Ouverte à celle qu'il faut bien nommer l'autre, à savoir la femme tour à tour vénérée, fendue, sans fin désirée d'un désir sans fin.

Lambert Schlechter écrit depuis le lieu sombre des entrailles et dit l’effrayante et bouleversante fascination de la luxure. Sa robe de nudité propose des secousses ; il faut relire Le murmure du monde (Castor Astral) et surtout Le Silence inutile, journal de la perte de l'aimée : un chef- d'œuvre dans la filiation de Calaferte ou de Marcel Moreau.

Alain Bertrand
REVUE GENERALE, mars 2009, Bruxelles


Roger Wallet